The Quentin Tarantino Archives logo

C'est dur


#1

eh oui, les amis. Je crois que le forum français a atteint un point de non retour. C’est un fait. Y a plus personne. Dégun. Walou. Et oui.



Donc puisque je suis seule, je vais chanter la marseillaise. Allons enfants de la patri i ee, le jour de gloire est arrivé. Puis la météo à Marseille : alors à vrai dire, y du soleil AHAHAHA (je sais il pleut partout en France, mais de toute façon, je sais que personne va lire ce modeste message).



En fait, c’était pour dire rien du tout, donc. Allez, je vais me recoucher.


#2

Ne t’en fais pas, je suis encore là ;D


#3

non mais mais je préfère être encore seule qu’avec une fan des pussycat dolls. :laugh:


#4

:o





Pourquoi t’es ainsi mechante? :’(


#5

j’déconne juste, t’inquiète pas ;D


#6

Ahah ! Ouai c’st l’hécatombe totale, c’est pas faute d’avoir tenter de rameuter la foule mais c’st dead de chez dead. Mais on peut remarquer que ce phénomène de désertification n’a pas touché que les Frenchies… Allemands, Italiens et Suédois (pourtant des gros gros spammeurs autrefois), etc, etc…



Hum quelle est la solution ? Plus grand chose j’ai l’impression vu que de toute façon, il reste même plus vraiment de français, c’st pas comme si y en avait mais qu’ils chattaient pas ici…


#7

pour voir le bon côté des choses, ton boulot de modératrice doit se porter à merveille, puisqu’il il se retrouve bien allégé. En même temps, on n’a jamais été que 3 ou 4 à la fois à poster ici…



ça va sinon? tout va bien les filles? Restons motivées, c’est super on est 3 gonzesses, on va se… faire chier. :-X


#8

Jsuis passé staff, donc jdois aussi gérer le reste du forum et surtout le wiki, et les pbs d’administration et tout. DOn cplus de boulot mais ça va, c’st encore cool à faire.



Ouai au afit pourquoi tous les mecs ont déserté ?


#9

c’est vrai, j’ai pas eu l’occasion de te dire bravo pour ton changement de statut (j’espère que tu sais dans quoi tu t’embarques héhé).



je crois qu’on est même plus que 2 ! qui de nous deux va finir par se parler à elle-même? suce pense…


#10

Ahah, j’espère que je vais garder ma santé mentale encore un ptit bout de tps, surtout si jdois être sérieuse en tant que staff member… Sinon comment tu vas toi ? faut bien qu’on se serre les coudes entre rares françaises !


#11

oh moi, ma santé mentale je crois qu’elle est à l’agonie ces temps-ci (je suis en pleine remise en question sur

mes études là c’est pour ça que je suis pas tranquille en ce moment ;D) mais bon sinon ça va c’est gentil…

Et toi, tout va bien? tu t’es acclimatée à Panam?







j’ai regardé Roger Rabbit hier soir hihi


#12

Je crois que 80% de mes amis sont aussi en pleine remise en question de leurs études, jobs and co. Moi pour le moment, tout va bien, Paname c’est tjs aussi bien. J’espère que ça va durer.


#13

cool pour toi j’espère que ça va durer =). Tu sais déjà ce que tu veux faire comme boulot? (je suis pas au courant de tous les débouchés dans le cinéma même si j’en devine quelques uns.)



Sinon ouais ça me prend pas mal la tête mes études, d’autant plus que j’ai presque fini (d’ici septembre), et c’est le fait de travailler qui me fait encore plus déprimer. J’ai peur des horaires lourds (car poste de cadre), et de plus avoir de temps pour faire ce que j’aime et tout, c’est ça le pire. J’imagine que tes amis, c’est un peu pareil peut-être… ils sont dans quelle branche, ciné aussi?


#14

J’ai pas mal de potes qui bossent dans le ciné, tout roule pour eux, mais c’est surtout genre mes potes acteurs qui galèrent un peu et qui doivent se poser la question de metre un stand-by le tps de trouver de la tune et donc de passer par la case boulot de merde pour tune rapide. J’ai des amis qui ont carrément aucune idée et restent bloqués dans leur études pour retarder le moment où il faudrait qu’ils prennent une décision.



Je crois que même si les horaires seront lourds pour ton job, tu auras qd mm du tps pour toi, notamment le week-end. En fait, c’est une question d’équilibre, au début forcément tu auras sûrement bcp à faire pour pouvoir te mettre au niveau de tes collègues mais avc l’habitude, tu auras plus de facilité et donc plus de tps off. Ma mère est cadre et elle a le tps de faire vraiment ce qui lui plait sans que son boulot soit touché, qu’elle bosse moins bien, etc. Il ne faut pas trop avoir peur, c’est une question de motivation aussi : si tu as envie de prendre du tps pour toi au lieu de glander et de te reposer de ta semaine, oui tu perdras du tps. Moi sur Paris, je dois me motiver pour faire tout ce que je veux au lieu de squatter mon lit pc j’ai passé des heures dans le métro et jsuis crevée et pas envie de retraverser la ville pour un pot avc des amis, voir un film, etc.


#15

c’est sûr que c’est pas simple de s’organiser bien et de pas paniquer quand on veut à la fois avoir du blé, faire sa passion, glander, sortir, puis passer du temps avec son mec, faire des bébés je sais pas héhé tout en faisant la bouffe, le ménage de merde etc… au fan des chichourles !! (je parle Marseillais là heh)



Merci pour tes conseils, je vais essayer de me calmer un peu. Parce qu’à la fac les profs ils arrêtent pas de dire “oui vous allez sortir du boulot à minuit souvent” :o là je me dis c’est la fin du monde… pour ta mère ça me rassure. C’est bien qu’elle arrive à gérer son boulot et son temps libre.



Sinon pour tes amis qui restent à la fac pour retarder le moment de prendre une décision, moi c’est un peu ça, c’est con c’est pas possible, mais c’est genre on reste dans les études parce qu’on se dit qu’on trouvera toujours un boulot chiant mais qui rapporte pas trop mal, (en l’occurrence dans l’informatique) mais on a peur de se lancer dans un truc et de se planter. C’est pas simple, quoi. :-</E>


#16

Je pense qu’il ne faut pas se faire d’illusions, les premières années, effectivement ce sera dur, long et tout, mais comme je le disais c’est aussi pc il faut te mettre au niveau de ceux qui sont déjà dans la vie active. Alors je ne connais pas de gens dans l’informatique, mais c’est sûrement assez prenant mais si tu es cadre, tu auras quand même plus de souplesse et de moyens de t’adapter qu’un informaticien tout le temps en déplacement.



Le seul grand conseil que j’ai appris de mes parents, surtout fais attention à la routine, ce qui t’empêchera plus que la fatigue, la non motivation, etc, de faire ce que tu aimes c’est si tu t’enfermes dans une routine et que justement, prendre du tps pour ce que tu aimes n’en ferait pas partie.



Mais ne t’inquiète pas, il ne faut pas trop déprimer, si tu es réaliste et consciente de ce qui t’attends, tu en seras moins déçue et donc moins déprimée. Moi ça m’aide en tout cas. Mais je suis aussi de nature positive et optimiste.


#17

merci pour ton soutien et tes conseils. Moi aussi je suis plutôt optimiste en général, mais j’ai des coups de blues desfois qui me cassent le moral… enfin, ça ira. En tout cas, on a bien conversé, héhé =)


#18

Pas de problème ! On passe tous par là et l’important c’est de sentir comprise ! Je dois suivre un cours spécial Projet personnel et professionnel à la fac, en gros je dois m’analyser, analyser mes compétences et mes faiblesses, mettre à l’épreuve mon projet professionnel à mes capacités, etc, comprendre pourquoi je veux faire ce métier au-delà du simple “j’aime ce domaine” blabla… Si j’étais pas motivée par ce que je veux faire, ce serait spéciale déprime et thérapie de groupe ce cours ! 3 heures toutes les deux semaines et un dossier de 30 pages sur moi et mon projet, super …


#19

oh pétard, c’est pas pour moi ça! si ils me demandaient ça en informatique, ce serait page blanche que je leur rendrais… j’ai eu un truc genre “projet personnel” aussi en deug. Il fallait parler de soi et de son avenir professionnel. J’ai dit en effet que je comptais finir en musique, ce qui est vrai mais bon pas forcément ce qu’ils attendaient ;D mais c’est bien passé, j’étais motivée pour ça!



D’ailleurs je me demandais, c’est quoi les autres matières que t’as? c’est pour aboutir à quoi exactement à part j’imagine réalisateur?


#20

Licence 3 de cinéma, donc cours divers sur les genres (par ex, j’ai kung-fu, cinéma expérimental et underground), les formes filmiques (le zoom, le flash-back, le split-screen, etc), des cours d’éco du cinéma, de socio du cinéma. Que de la théorie, là où je suis mais ça ne me dérange pas parce que jbosse sur des tournages à côté (je varie un peu les postes) pour avoir l’expérience.